Conseiller en Environnement Intérieur

Imprimer

L’air intérieur constitue un axe fort de progrès en santé environnement. C’est une des thématiques retenues dans le Grenelle 2 et le Plan National Santé Environnement 2 (PNSE 2009-2013). En effet, la présence dans les environnements intérieurs de nombreuses substances et agents (chimiques, biologiques et physiques (géno)toxiques, infectants ou allergisants à effets pathogènes) ainsi que le temps passé dans des espaces clos (en moyenne 70 à 90 %) en font une préoccupation légitime de santé publique.

D’après l’enquête « logement » mené en 2001-2002 par l’Insee auprès d’un échantillon de 45000 logements, 40 % des habitations présentent au moins un problème de qualité (le défaut le plus fréquent étant l’humidité).

Un des moyens d’actions retenus par le PNSE 2 (action 23 de la fiche 7) consiste à développer la profession de conseillers « habitat-santé (CHS)» ou «en environnement intérieur (CEI) ». Ces conseillers sont chargés d’identifier les diverses sources d’allergènes et de polluants au domicile de personnes souffrant de maladies respiratoires ou allergiques liées à l’air intérieur et de donner des conseils d'éviction. Ils interviennent suite à une prescription médicale.

La visite à domicile consiste en un audit du logement, pièce par pièce, selon un questionnaire précis (revêtements et matériaux utilisés, type de chauffage, ventilation, environnement extérieur…) puis des prélèvements d’air et de poussières (acariens, COV, formaldéhyde) sont réalisés. La visite se termine par un ensemble de recommandations et des conseils adaptés.

Une formation spécifique est nécessaire : diplôme universitaire de conseiller habitat et santé (Faculté de Médecine de Marseille) ou  diplôme interuniversitaire de Santé respiratoire et habitat (Faculté de médecine de Strasbourg).

Le Laboratoire de Soins Pharmaceutiques et de Santé Publique et le réseau PH@RE participent au projet piloté par le Ministère de l'Ecologie et du Développement durable. Dans ce cadre, Caroline DEBAIL, infirmière et CEI a réalisé plus de 120 visites par an afin d'élaborer le diagnostic de la qualité de l'air intérieur de patients en lien avec les pédiatres du Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) Hôpitaux pédiatriques CHU de Nice - Lenval. Ce projet est mené en lien avec l'APPA PACA (Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique), présidente Pr Frédérique GRIMALDI, faculté de Pharmacie, Marseille.

Domaines en santé environnement éducation

Imprimer

Vous trouverez ici les nombreux domaines traités par le Laboratoire de Soins Pharmaceutiques et de Santé Publique et le réseau de pharmaciens ville hôpital PH@RE dans l'axe santé environnement éducation.

  • Qualité de l'air extérieur, air intérieur et focus sur le Conseiller en Environnement Intérieur (CEI)
  • Pollen
  • Déchets d'activité de soins à risque infectieux (DASRI)
  • Moustique
  • Soleil
  • Asthme et BPCO

 

Qualité de l'air extérieur

Imprimer

L’impact de la pollution de l’air extérieur sur la santé de la population, notamment celle particulièrement vulnérable (asthmatique, insuffisant respiratoire, BPCO), est souvent décrite dans les publications mais la nature des liens et leur intensité reste encore largement à préciser. Ainsi, un indice de risque intégrant les différents polluants présents dans l’air n’existe pas aujourd’hui.

Dans ce cadre, le Laboratoire de Soins Pharmaceutiques et de Santé Publique (L 2SP)  et le réseau de pharmaciens ville hôpital PH@RE ont participé et participent à de nombreux projets à différentes échelles :

  • Projet AIR et SANTE avec le Conseil Général 06
  • Projets européens GENESIS et PASODOBLE

Le principal partenaire de ces projets est la société ACRI ST, chargé d'élaborer et valider un indice de risque spécifique qualité de l'air en croisant les données liées à la qualité de l'air et les données sanitaires recueilles par le L 2SP et PH@RE.

Risques liés au soleil

Imprimer

Une étude menée par l'INPES en janvier 2004 sur les comportements, attitudes, connaissances et opinions des Français vis-à-vis du risque UV a montré que le niveau de connaissance global est assez élevé mais partiel (imparfait pour les risques liés au soleil dans l'enfance, protections éventuelles des crèmes, UV artificiels, périodes les plus nocives…).

Les recommandations sont claires :

  • Nécessité d’intensifier les mesures de prévention de type individuelles
  • Intensifier et organiser des mesures collectives de prévention.
  • Mesures devant concerner l’ensemble des cancers cutanés, compte tenu de leurs facteurs de risque communs, et ne pas se limiter
    au mélanome.
  • Renforcer la formation des professionnels de santé dans ce domaine
  • Renforcer le  suivi épidémiologique des cancers cutanés afin de mieux comprendre les raisons des différences (selon la
    localisation géographique…)
  • Nécessité d’évaluer l’efficacité de ces mesures préventives (proportion de tumeurs de stade précoce)
  • Mieux orienter, le cas échéant, les décideurs.

Le réseau de pharmaciens ville hôpital PH@RE a été un des  lauréats en 2005 de l'opération Train de la Vie des laboratoires SANOFI. Le projet VIE AU ZENITH avait permis d'élaborer 5 serious games dédiés au risques liés au soleil. Ciblant les enfants scolarisés en CM1 et CM2, la Vie au Zenith avait permis d'acquérir une solide expérience en serious games. En 2013, ce projet s'est développé en intégrant d'autres thématiques: le projet PLEASE.

OGDPC

Imprimer

.

Présentations de la soirée Club ETP PHARE Novartis du 4 dec 2013

Imprimer

Comment impliquer le pharmacien dans un programme d'ETP ?

Laurence Imperaire, Pharmacie Archet, CHU Nice

Le positionnement du pharmacien

Stéphanie Lucas Daver, Pharmacie Archet, CHU Nice

Amélioration continue d'un programme d'ETP

Katia Muller, Pharmacie Pasteur, CHU Nice

Soirée FMC PH@RE DERMATOLOGIE MELANOME

Imprimer

Vous trouverez dessous les différentes présentations de la soirée qui a eu lieu le 24 Juin 2014 portant sur la prise en charge du mélanome en 2014: aspects préventifs et thérapeutiques.

Le programme

La prévention: Pr Maurice SCHNEIDER, président de la Ligue contre le cancer 06

Les thérapeutiques: Dr Henri MONTAUDIE, Dermatologue, CHU de Nice

Intérêt des serious games: Rémy COLLOMP Pharmacien CHU Nice, Alexandre BULLOCK, SOLAR GAMES

Soirée FMC PH@RE ACCOMPAGNEMENT DU PATIENT CHRONIQUE PROJET AIPAT

Imprimer

Vous trouverez dessous les différentes présentations de la soirée qui a eu lieu le 9 Avril 2015 portant sur l'Accompagnement et les l'Information du Patient Chronique et la présentation du projet AIPAT.

Le programme

L'introduction

Le point de vue du patient par Franck GERALD, Président ACS

Le point de vue du patient par Michel COULOMB, Président FNAIR

Le point de vue du professionnel par Dr TIBI, Cardiologue Chef de service CH Cannes

Le point de vue du professionnel par Pr ZIEGLER, Rhumatologue, Chef de service, CHU Nice

Le point de vue du professionnel par Pr TRAN, Hépatologue, Chef de service, CHU Nice

La présentation du Projet AIPAT par Cyril BORONAD, pharmacien, CH Cannes- PH@RE

L'évaluation de la soirée

 

Rechercher

Partenaires L2SP PH@RE

Newsletters



Recevoir du HTML ?

Joomla Extensions powered by Joobi