Comment reconnaître les plantes allergisantes ?

Imprimer

D’après le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) et leurs médecins sentinelles locaux, 4 principaux pollens d’arbres et de plantes sont responsables de la majorité des symptômes allergiques parmi les azuréens : le cyprès, l’olivier, la pariétaire et les graminées.

Les arbres

Les arbres constituent une source importante de pollens à fort pouvoir allergisant. Dans notre région, deux arbres sont particulièrement concernés : le cyprès et l’olivier.

Le cyprès

La famille des cupressacées comprend : thuya, cyprès, genévrier (le pollen du Juniperus ashei est utilisé pour le diagnostic et le traitement des allergies aux cupressacées).

 

Caractéristiques
Arbre d’un vert sombre, à feuilles persistantes en forme d’écailles, planté depuis longtemps dans le midi pour l’ornement. Le cyprès est identifiable à ses fruits, appelés cônes. Les cônes du cyprès de Provence sont utilisés en parapharmacie pour stimuler la circulation veineuse. Sa hauteur est comprise entre 3 et 20 mètres.

Période de pollinisation classique
De février à avril. La pollinisation est anémophile (pollen dispersé par le vent).

Lieux d’implantation
Principalement dans les milieux cultivés et entretenus par l’homme à des fins ornementales (parcs, allées, cimetières, haies, terrains de sport…).
Les cimetières sont souvent plantés de cyprès, leur feuillage toujours vert et leur longévité symbolisant l’immortalité.

Distribution altitudinale
Entre 0 et 500 m d’altitude

Humidité : sec

Espèces
Dans les Alpes Maritimes, on rencontre principalement 2 espèces
  • le cyprès commun, Cupressus sempervirens, toujours verdoyant, originaire de méditerranée
  • le cyprès de l’Arizona, Cupressus arizonica au feuillage plus glauque et au port pyramidal, original d’Amérique du Nord.

L’olivier

L’olivier Olea europaea appartient à la famille des oléacées.

 

Caractéristiques
Epineux à l’état de jeune arbuste, l’olivier devient ensuite un arbre au tronc gris, lisse et tortueux. Les feuilles sont persistantes, vertes foncées sur la face supérieure et argentées sur la face inférieure. Les fleurs blanchâtres sont petites. L’olivier cultivé est identifiable à ses fruits noirs et comestibles, les olives. Sa hauteur est comprise entre 1 et 10 m.

Période de pollinisation classique
Mai à juin. La pollinisation est anémophile.

Lieux d’implantation
  • Arbre cultivé à des fins agricoles et ornementales (restanques, aménagements paysagers, parcs…)
  • Ou spontané (garrigue, sols secs et pierreux).

Distribution altitudinale
0 à 500 m (peut varier en fonction de l’exposition).

Humidité : sec

La pariétaire

La pariétaire (parietaria judaica) : communément appelée gamba rousseta ou perce murailles.

Caractéristiques
Plante herbacée vivace aux feuilles vertes foncées, duveteuses et rêches.
Plante plutôt étalée et ramifiée, à petites fl eurs verdâtres avec une tige rougeâtre et velue. Sa hauteur est comprise entre 10 et 60 cm.

Période de pollinisation classique
Mai à août. La pollinisation est anémophile.

Lieux d’implantation
Dans les milieux rudéraux et semirudéraux (chemins, terrains vagues, vieux murs, voies ferrées, talus, milieux piétinés…). Préfère souvent les terrains calcaires.

Distribution altitudinale
0 à 500 m

Humidité : sec

Les graminées

Dans la famille des graminées ou poacées, on dénombre plus de 600 genres et plus de 6000 espèces constituant une des plus vastes familles du règne végétal. Les graminées comprennent presque toutes les céréales et revêtent une importance économique considérable par la part prépondérante qu’elles prennent dans l’alimentation humaine et animale (blé, seigle, orge, maïs, avoine, riz…).
A côté des céréales, d’innombrables autres espèces de graminées poussent à la surface de la terre : les bambous, la canne à sucre ou l’herbe à gazon ont font partie. Elles supportent la sécheresse, aiment le soleil et possèdent une grande capacité à se développer quels que soient l’environnement et les conditions climatiques (bord d’autoroute, interstices des pavés, carrière de déchets, passages les plus fréquentés…).

Caractéristiques communes
Les graminées sont des plantes herbacées annuelles ou vivaces d’aspect général relativement homogène : elles possèdent des tiges aériennes développées (qu’elles soient courtes ou longues, annuelles ou vivaces, sont des chaumes, ceux-là même des toits de nos belles chaumières), formées d’entre-noeuds creux, les noeuds pleins portant les feuilles composées d’une gaine cylindrique entourant la tige prolongée par un limbe à nervures parallèles. L’infl orescence est disposée en grappe plus ou moins condensée, portant les fl eurs insignifi antes (épillet).
Les espèces les plus allergisantes des Alpes Maritimes

  • la fléole (phleum spp.),
  • l’ivraie ou ray-grass anglais (lolium spp.),
  • le dactyle (dactylis glomerata).

 

La fléole des près
Taille : 0,25 à 1,20 m
Habitat : prairies, lisières des champs, friches urbaines, talus, chemins…

L’ivraie ou ray-grass anglais
Taille moyenne autour de 40 cm
Habitat : prairies, cultivées pour les pelouses (ray-grass), talus, terrains vagues…

Le dactyle aggloméré
Taille : 0,15 à 1,20 m
Habitat : pousse naturellement partout, prairies, pelouses, rochers de mer

Le pâturin
Taille : 0,4 à 0,9 m
Habitat : prairies, terrains vagues, chemins, ville

Période de pollinisation
Avril à juillet. La pollinisation est anémophile.

Rechercher

Gestion Téléchargement

Partenaires L2SP PH@RE

Newsletters



Recevoir du HTML ?

Joomla Extensions powered by Joobi

Flux RSS